Nous écrire
  Nous sommes le 19/04/2024

Que savoir sur le métier d’orthophoniste ?

Lorsque vous recherchez un professionnel médical pour corriger les troubles du langage, l’orthophoniste est indiqué. Il s’agit d’une jeune spécialité dans le secteur de la médecine. Elle permet de soulager les patients présentant des déficiences en matière de communication. Vous êtes agent médical et ce métier vous séduit? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette profession et sur les conditions d’exercice.

Quel est le rôle d’un orthophoniste?

L’orthophoniste est un professionnel qui se charge des défauts de prononciation chez les enfants. Il s’occupe des retards de langage et des problèmes d’écriture. Ce n’est donc pas rare de le voir s’occuper des personnes souffrant de dyslexie, de dysphasie et de dysgraphie. L’orthophoniste est également spécialiste des questions liées au bégaiement et au zozotement. Il peut alors aider les enfants en âge scolaire à passer aisément l’étape de la lecture et de l’écriture.

Au-delà de ces tâches, l’orthophoniste intervient aussi dans la rééducation inhérente aux problèmes neurologiques. Un patient souffrant de la maladie d’Alzheimer peut alors recourir à ses services pour limiter l’emprise de son mal. L’autisme et la surdité relèvent également des fonctions de l’orthophoniste. De manière pratique, il traite toutes les déficiences liées à la communication écrite et orale. Il utilise des activités ludiques et des exercices spécifiques pour soulager ses patients.

Généralement, les patients accèdent au cabinet de l’orthophoniste sur recommandation. En effet, ce professionnel travaille avec d’autres agents médicaux et paramédicaux. Il s’agit entre autres du kinésithérapeute, de l’orthoptiste, de l’ergothérapeute et des éducateurs spécialisés. Si cette profession vous séduit, vous pouvez suivre une formation orthophoniste avec therapeutetoulouse.fr. Vous pourrez ainsi travailler avec des centres médicaux chargés de la rééducation en matière de langage.  

Quelles sont les missions assignées à la profession d’orthophoniste?

Pour bien jouer son rôle de correcteur des déficits du langage, l’orthophoniste exécute de nombreuses missions. Généralement, ce professionnel reçoit les patients en vue d’établir un bilan orthophonique. À cet effet, il réalise une consultation globale où il évalue les aptitudes du langage oral et écrit. Il fait la collecte des informations selon les besoins exprimés par le patient. Sur la base des données recueillies lors de la consultation, l’orthophoniste conçoit un projet thérapeutique adapté au malade.

Il peut prendre en charge un patient souffrant de plusieurs problèmes d’orthophonie. Ce professionnel propose un diagnostic complet pour soulager les troubles de la communication. Il fait également une série de dépistages pour apprécier le niveau de langage d’un patient. L’orthophoniste est aussi disposé à faire un appui-conseil à ses patients une fois que le traitement est enclenché. Ce professionnel est aussi compétent pour conduire les séances de rééducation de langage.

Les qualités recherchées chez l’orthophoniste

Pour exercer le métier d’orthophoniste, il est nécessaire de développer quelques aptitudes et qualités. Sans cela, vous ne pouvez pas combler les attentes de vos patients. En effet, pour corriger les déficiences liées au langage, il est important d’instaurer un climat de confiance entre patient-orthophoniste. Vous devez alors développer des valeurs humaines essentielles.

Il faut de la bienveillance et de la patience pour exercer cette profession. Pour cause, un orthophoniste travaille à 80 % avec des enfants. Vous devez avoir le sens de l’écoute et adopter une approche ludique lors de vos consultations. Il faut également faire preuve de créativité pour garder continuellement l’attention de vos patients. La monotonie pourrait rendre votre thérapie moins intéressante et par conséquent déconnectée du patient.

Enfin, vous devez être convaincant et développer le sens de l’observation. Ce n’est que comme cela que vous allez émettre des diagnostics de qualité. En tant qu’orthophoniste, vous êtes tenu de maîtriser quelques notions de psychologie. Ainsi, vous comprendrez certaines réactions des tout-petits et vous pourrez prédire leur comportement. Il faut également être rigoureux et ordonné pour exercer le métier d’orthophoniste.

L’orthophoniste : un métier très féminisé

Le métier d’orthophoniste est assez récent en France. Malgré cela, la DTARS dénombre aujourd’hui près de 22000 orthophonistes qui exercent légalement. Parmi ceux-ci, plus de 96 % sont des femmes. C’est d’ailleurs pour cela que de nombreuses personnes ont pris l’habitude de féminiser le mot orthophoniste. Si vous êtes alors une femme en quête de reconversion professionnelle, ce métier vous convient parfaitement. Ce n’est pas pour autant que les hommes sont marginalisés dans cette profession. D’ailleurs, certains patients exigent d’être consultés par un orthophoniste homme.

Quelles sont les études ou formations conseillées pour exercer en tant qu’orthophoniste?

Le métier d’orthophoniste est une profession du domaine médical. À ce titre, il est réglementé et ceux qui souhaitent l’exercer doivent suivre une formation donnée. En effet, pour devenir orthophoniste, il faut faire un master dans un centre de formation rattaché à une UFR de médecine. Lorsque vous épuisez en 5 ans les modules de formation, vous obtenez un certificat de capacité d’orthophoniste.

Mais, avant de postuler pour les centres de formation, il faut s’inscrire via Parcoursup. Seuls les dossiers convaincants sont retenus à l’issue d’un entretien. Lorsque vous achevez les cinq années de formation, vous suivez des cours en :

  • Neuroscience;
  • Psychologie;
  • Linguistique;
  • Phonation;
  • Physique acoustique;
  • Anatomie.

Après ces cours théoriques, vous êtes tenu d’épuiser des heures de formation pratique. À cet effet, vous devez faire des stages en clinique et préparer un mémoire de fin de formation. Lorsque vous devenez diplômé, vous avez l’obligation de vous inscrire auprès de la DTARS. C’est seulement à cette condition que vous pourrez exercer légalement en tant qu’orthophoniste.

L’orthophoniste : comment travaille ce professionnel?  

Les orthophonistes ont la possibilité de travailler en tant que salarié ou indépendant. Mais, il faut dire que 80 % des personnes exerçant ce métier disposent de leur propre cabinet. En travailleur libéral, ce professionnel ajoute d’autres services à ses missions de base. Ainsi, vous trouverez des orthophonistes qui se spécialisent en surdité, en altération vocale et plein d’autres domaines. Cela leur permet d’attirer de nombreux patients souffrant de dysfonctions communicationnelles.

En vérité, la plupart des orthophonistes travaillent comme indépendants car les postes salariés sont assez rares. Les quelques postes existants se trouvent dans des établissements de soins spécialisés. Il s’agit entre autres des centres de rééducation et de réadaptation fonctionnelle et des services de rééducation en clinique. Vous trouverez également des orthophonistes travaillant à plein temps dans les centres médico-psychologiques.

Quel est le salaire d’un orthophoniste ?

La rémunération d’un orthophoniste est en fonction de son statut. Lorsqu’il travaille en tant que libéral, son salaire dépend du nombre de patients reçus en un mois. Les orthophonistes sont recommandés sur prescription médicale. Ceux qui gagnent bien sont donc ceux qui travaillent avec d’autres agents et avec des centres médicaux. Aussi, plus un orthophoniste a de la notoriété et plus il reçoit de patients.

La rémunération est alors aussi tributaire de la qualité des services offerts. Mais, il faut savoir que les honoraires ne sont pas élaborés au hasard. Ils sont établis par la Fédération nationale des orthophonistes. Enfin, les orthophonistes salariés sont rémunérés sur la base de la grille indiciaire. Le salaire peut ainsi varier entre 2000 euros et 3700 euros par mois.

Quelle évolution de carrière pour ce professionnel médical? 

Le métier d’orthophoniste propose une bonne évolution de carrière pour ceux qui s’y adonnent. En vérité, après vos 5 années de formation, vous devez pratiquer en tant que professionnel pendant au moins 5 ans. Après cela, vous pouvez passer en une année un diplôme de spécialité. Il est possible de faire une spécialisation en surdité ou en dysgraphie.

Les troubles neurologiques constituent également un sous-secteur médical où l’orthophoniste est très sollicité. Vous pouvez également suivre une formation en art thérapie pour améliorer vos services. Il est possible de passer aussi un diplôme universitaire en autisme et troubles associés. En gros, votre évolution de carrière est tributaire des formations certifiantes que vous ajoutez à votre certificat de capacité d’orthophoniste.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions. Nous serions ravis d'entamer une collaboration avec vous! Blog Généraliste - Santé - Bien-être - Trouver un bon masseur de tête - Bons plans bien-être - Actualités du web - Trouver une boutique de CBD
Thématiques